Portrait de François Chemin. Crédits photo Juliette Guillevin.

Accompagnement du projet « Cartographie du territoire entropique » de François Chemin

Dans le cadre du dispositif d’Aide aux jeunes artistes en Bretagne mis en place par le Conseil régional de Bretagne, nous sommes très heureux.ses de pouvoir accompagner FRANÇOIS CHEMIN dans la poursuite de ses recherches entamées avec la CARTOGRAPHIE DU TERRITOIRE ENTROPIQUE.

A propos du projet

L’entropie, terme scientifique utilisé en thermodynamique, se réfère au fait que l’énergie dans la matière est constante et se disperse, passant du monde matériel ordonné vers un désordre total.

Depuis 2021, François Chemin a entrepris de réaliser une cartographie des territoires qu’il parcoure et d’y déceler les symptômes de ce phénomène.
Il s’agira ici d’arpenter les paysages de l’Aber Wrac’h et de révéler, grâce à des relevés photographiques et cinématographiques, les manifestations de l’entropie détectées sur les constructions humaines, qu’elles soient à usage militaire tels les bunkers, ou qu’elles jouent un rôle culturel telles les mégalithes.

François Chemin, Cartographie du territoire entropique, 48.5671-4.68016, photographie numérique. 2021.

Dans ses explorations, l’artiste prendra également en compte le phénomène inverse de néguentropie représenté à ses yeux par les arbres remarquables, entités ayant quitté le statut d’éléments du paysage pour celui de figures poétiques propices à l’épanouissement du reste du vivant.

En parallèle à l’enregistrement de l’action entropique sur les paysages, il explorera et documentera ce même phénomène sur les supports de captation analogique dont il use, c’est-à-dire le film Super 8 pour l’image et le vinyle pour le son. Il prévoit d’accentuer volontairement la dégradation du dispositif en enterrant ce dernier durant une période suffisante à l’altération de ses matières. La place de l’auteur.trice dans la production des formes sensibles sera donc aussi questionnée.

A propos de François Chemin

François Chemin traite des enjeux de cohabitation avec le non-humain et de déconstruction des anthropocentrismes. Il adopte une posture romantique à travers la pratique de la déambulation et de l’immersion contemplative. Il traduit sa démarche par le biais de l’image photographique, majoritairement analogique, de vidéos, de productions sonores et textuelles. Pour mettre en forme et en relation ces modes d’expression, Il utilise les outils du graphisme, notamment l’édition imprimée et web.

François Chemin est diplômé en 2022 de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne-Site de Rennes. Son projet deconstruct, a été présenté lors de l’exposition Where do we go from here ? au Domaine départemental de Kerguéhennec.
Avec le collectif l@aberiette, dont il est membre, il a été invité par la Maison des arts de Malakoff au programme de résidence 2023 de La supérette.

Instagram

Infos +

Projet soutenu par

Back to top